COMPAGNIE

PRESENTATION

Hylel est une compagnie de danse, née en 2018, dirigée par Marina Gomes. D’abord implantée à Vitry-sur-Seine, elle est aujourd’hui basée à Marseille et développe des projets artistiques à l’échelle nationale et internationale.
Hylel est née de l’envie de promouvoir la danse, la culture urbaine et l’éducation populaire, via la création et diffusion de spectacles, la mise en place d’ateliers et de stages, à destination de publics professionnels et amateurs.

LA CHOREGRAPHE

Passionnée de culture urbaine depuis l’enfance, c’est au sein du quartier du Mirail, à Toulouse, que Marina fait ses premières armes au sein du mouvement Hip hop . Parallèlement, elle suit une formation en danse classique et contemporaine au Conservatoire de Toulouse. Elle obtient son Diplôme d’Études Chorégraphique, mention très bien avec félicitations du jury et termine sa formation au sein du CESMD (Centre d’ études supérieures de musique et de danse) de Toulouse. En Hip Hop, c’est avec le crew GUILTY qu’elle danse dans de nombreux shows ; elle fusionnera ensuite ces deux univers, en travaillant comme interprète dans différentes compagnies. En 2012, elle danse pour la compagnie Massala de Fouad Boussouf. C’est auprès de Fouad, que Marina développe son travail de pédagogue et de chorégraphe, au sein des projets jeunes danseurs de la compagnie. En 2017, elle chorégraphie le projet Hip Baroque Choc, projet mêlant lycéens et musiciens du Concert de la Loge de Paris (musique baroque), pour lequel elle sera invitée et félicitée au ministère de l’éducation. Aussi, elle prend le relais de Fouad en tant qu’enseignante aux Ecoles Municipales Artistiques de Vitry. En 2018, elle commence à développer ses propres projets et fonde la compagnie HYLEL. Elle part en Colombie donner une Masterclass chez Danzà Comun de Bellaluz Guttierez. Ce voyage marquera le début de plusieurs projets franco-colombiens : la création de Nido-Le Nid et les ateliers auprès des jeunes de Medellín, au sein de l’association Agroartes dont le travail vise à à construire une alternative au narcotrafic. De retour en France, elle débute la création de la pièce ‘Asmanti en 2020 et met en place avec son équipe différents stages et ateliers à Marseille et Paris.
Parallèlement à son parcours en danse, Marina a suivi un cursus universitaire en psychologie, elle est titulaire d’un master de recherche en psychologie clinique, elle a enseigné au sein de l’université du Mirail dans le cadre des travaux dirigés et a travaillé dans un service de protection de l’enfance ( Groupe SOS Jeunesse).

%d blogueurs aiment cette page :